Catégories

Informations

video-gallery

Une mise à jour pour la Nintendo Switch, pas de Switch 2 à l'horizon

Publié le 18/03/2018

Pas de nouveau, aucun renouveau

Une mise à jour éclair

Plus tôt cette semaine, Nintendo Switch firmware 5.0 a été publié. La dernière mise à jour du système d'exploitation de la console comporte plusieurs nouvelles fonctionnalités et mises à jour, y compris un correctif pour le problème de suppression de la durée de lecture du commutateur et l'introduction de deux ARMS. Mais ce n'est pas tout ce que les gens ont découvert dans la mise à jour.

La communauté de développement et de piratage de Nintendo Switch a commencé à creuser dans le code du nouveau firmware et ils ont fait une découverte intéressante. Sur SwitchBrew, une page Wikipedia dirigée par la communauté basée sur le développement de l'homebrew Switch, il a été noté que dans le firmware 5.0, un nouveau dossier "a", a ajouté un "bx" "Package1". Les deux semblent cryptés / destinés au nouveau matériel "Mariko" pour lequel le support a été ajouté. "Firmware 5.0 ajoute également une configuration pour l'unité centrale de traitement (CPU) T214 (Tegra 214), bien que le commutateur Nintendo utilise actuellement le processeur Tegra 210.

La communauté a pris cela comme preuve que Nintendo prévoit une révision du matériel pour le commutateur Nintendo qui utilisera le processeur Tegra 214 au lieu du Tegra 210 et que le Tegra 210 sera complètement éliminé. Le système actuel sur une puce utilisée pour le commutateur Nintendo comprend une vulnérabilité qui rend la console vulnérable aux hacks et cette vulnérabilité restera dans toutes les futures versions du commutateur qui utilise le même système sur une puce. En passant à un autre processeur, Nintendo peut résoudre le problème.

La grande déception

Selon des rapports récents, Nintendo ne prévoit pas sortir un Nintendo Switch 2 ou un Nintendo Switch Mini de sitôt. Mais la différence de CPU n'est pas une révision majeure du matériel et l'entreprise peut penser qu'il est nécessaire de changer la technologie interne de la console afin de gérer le problème de piratage. Après tout, il n'a pas fallu longtemps aux hackers pour casser le Switch, et Nintendo est enfin prêt à mettre le pied.

Le fait que Nintendo tire les ficelles pour mettre un terme au piratage n'est pas une surprise, d'autant plus que la société héberge également un programme de bogues Nintendo Switch qui offre des milliers de dollars à ceux qui identifient les failles et les vulnérabilités de la console. Alors que la décision d'introduire un nouveau CPU Switch peut sembler être une mesure drastique, elle n'est en fait qu'une arme dans l'arsenal anti-piratage de Nintendo.

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Délais de livraison

Commandez avant 15 h

soyez livré entre 18/12/18 et le 22/12/18

Délai approximatif avec Lettre suivie +infos

Catégories